Les quatre frères!


Moi, j’ai quatre enfants.
Un mort, trois vivants!

J’ai, comme avant, mes quatre mômes,
Même si l’un deux est transparent.
Même si l’un d’eux est un fantôme,
J’ai, pour toujours, mes quatre enfants.

J’ai tous mes trésors.
Trois vivants, un mort!

C’est peu dire que j’aime mes mômes,
Leurs rires m’attirent, tel un aimant.
Vers mon petit Pierre, le fantôme,
Je crie, à m’en arracher les dents.

Moi, j’ai quatre enfants.
Un mort, trois vivants
!

Facebooktwitter

2 réflexions sur « Les quatre frères! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de compléter le CAPTCHA. Vous devez recopier les chiffres dans le champs de saisie. S'il y des cases avec des dés, il faut les compter et saisir le résultat.