De retour !

Bonjour à toi, Pierre!
Je suis de retour.
As-tu une bière?
En bas, c’est un four.

Tu m’emmènes au beffroi.
Que veux-tu me montrer?
Un escalier tout droit
Nous permet d’y grimper!

Là, tu viens te poser,
Me parler dans la tête.
Là, tu viens regarder,
De loin, notre planète!

Le vent, à travers les pierres,
Me fait sentir comme du froid.
Alors, tu réchauffes l’air,
En faisant claquer tes doigts!

Tu es inconsistant.
Tes yeux brillent doucement.
Tu détournes ton regard
Vers le lointain du soir!

Oui, je la vois, la lumière
Dont tu parlais, l’autre jour
.
Alors, c’est cette lumière
Que tu viens voir, tous les jours!

Facebooktwitter

On a rencard !

Tu m’attends là-bas,
A l’orée du bois.
Tu souris déjà!
Je marche vers toi.

J’avance à grands pas.
Toi, tu viens vers moi.
On se tend les bras,
On transpire la joie!

Tu caresses ton chien,
Il te lèche les doigts.
On prend le chemin,
On va vers les bois!

On va aller loin,
Nous rendre chez toi.
Montre-moi le coin,
Là où tu vis, toi!

Ici, je suis bien,
C’est mieux que là-bas.
C’est un peu restreint,
Mais tu aimeras!

Tu montres des choses
Qui n’existent pas.
C’est assez grandiose,
On est bien chez toi!

On fait jouer le chien.
Le soir vient, déjà!
On se voit demain,
Je rentre chez moi.

Facebooktwitter

J’entends ta voix!

Qu’est-ce que disait la voix?
La petite voix de Toi!

J’ai refermé mes bras,
En conque, autour de toi.
J’ai fait chauffer ma voix,
Pour raviver ta foi.
J’ai fait chanter ma voix,
Pour ranimer ta joie!

Qu’est-ce que disait ta voix,
Du plus profond de toi?


Tu m’as bien secouru.
Tu m’as bien soutenu.
Mais là, je n’en peux plus.
Mais là, je suis vaincu.
Bientôt, c’est entendu,
Je serai disparu!

Qu’est-ce que peut dire ma voix,
Pour me consoler moi?

Facebooktwitter

J’te raconte?

C’est difficile d’écrire, déjà, quelque chose de bien, quelque chose de vrai. Alors, raconter quelque chose de gai, ça devient super-compliqué.

Il n’y a rien dans le présent. C’est normal, tu es absent.
Le temps a déjà passé et ta présence s’est effacée.

Comme il n’y a rien à creuser, là, il me faut retourner dans le passé.
Le passé, en ce qui te concerne, c’est évidemment le passé récent.
Pas ces amusettes sur toi, enfant!

Mais là, les souvenirs heureux ou tendres, qui ne soient pas estampillés Privé, se font rares. Ils sont noyés dans un océan d’autres moments.
Un océan de souffrance et de néant, qui les isole et les restreint.
Cet océan navrant est, quand même, d’une rare immensité!

Je crois que je vais essayer d’en fabriquer, de ces moments géants.
Avec ce que je connais de toi, je suis curieux de voir ce que je vais bien pouvoir inventer. Je t’en parlerai en premier, je te le promets!

Si je te dis ça, ce n’est pas que pour parler.
C’est aussi pour te donner de mes nouvelles.
Et, pourquoi pas, t’en demander!
Je vais modifier le scénario. A bientôt, Pierro!

Facebooktwitter

Comment dire?

Quelle horreur, la souffrance de celui,
Qui, s’il n’est pas entendu, se tait.
Comment dire ce qui se passe en lui?
Si personne ne l’écoute jamais!

Sa souffrance, il la garde enfermée.
Alors, il devient son prisonnier.
Maintenant, il se sent condamné.
On l’ignore et refuse de l’aider.

Il se vit comme quelqu’un de maudit.
La douleur, en sa bouche fermée,
Est une peur qui lui fait taire son cri.
Il est seul, il est abandonné!

Ne peut-on voir cette douleur-là?
Ne peut-on pas lui tendre les bras?
Que lui dire qu’il entende, pour une fois?
Qu’il entende, quand il est aux abois!

Facebooktwitter

Pierro, la bulle!





Quand il était marmot,
A l’âge couche-culotte,
Notre tout petit Pierro
Etait un Don Quichotte.

On l’assoit sur sa chaise.
Il n’y reste pas longtemps.
Il se tord, à son aise,
Et se penche vers l’avant!

Moi, j’étais fasciné
Par l’ardeur de l’enfant.
Il se casse le nez
Ou il s’envole vraiment
?

Sa belle chevelure blonde,
Les cheveux de Tarzan!
Il regardait le monde,
Avec ses yeux brillants!

Oh, comme il était beau,
Avec ses yeux aimants,
Notre petit Pierro,
Mi-ange et mi-enfant
!

Curieux et éveillé,
Il me faisait marrer.
Il était culotté,
Comme un aventurier!

Facebooktwitter