S’il te faudra partir!


Je t’écris pour demainsse,
S’il te faudra partir.
Tu me tiens dans tes pinces,
Je me dois d’obéir.

Là, ici, je suis biensse,
C’est un vivant plaisir.
La vie me traite en prince
Et je l’aime à loisirs.

Je prends la vie en pleinsse,
Je ne peux contredire!
On fête ça, je nous rince
Et le temps nous aspire.

Je t’invite, pour demainsse,
On se donne un sourire.
Cette fois, mon petit prince,
Tu resteras dormir!

Facebooktwitter

Sur les hauts de Crêpe-Lune!



Sur les hauts de Crêpe-Lune,
Là où vit l’ami Pierro,
On s’allonge au creux des dunes
Et on repense à tantôt.

Il existe une coutume,
Dans la crêpe-lune d’en haut.
On fait des baisers posthumes,
On regarde dans le rétro.

Et du haut de Crêpe-Lune,
On se glisse dans les photos.
On vient leur chanter la lune,
Ils entendent comme un écho.

Sur les hauts de Crêpe-Lune,
Là où vit l’ami Pierro,
On se repose dans les dunes
Et le ciel est toujours beau!

Facebooktwitter

C’est une grande tablée!



C’est une grande tablée,
Les fantômes familiers
Sont d’un bleu effacé.

Une voix vient flotter.
La chanson du dernier
Intéresse les aînés,
Ils sont comme envoûtés.


On m’a laissé entrer.
Je peux photographier,
Je suis leur invité.

Les nouvelles de l’été
Ont l’oreille du dernier.
Les fantômes plus âgés
Se contentent de bouffer.


C’est une grande tablée,
Les fantômes relâchés
Commencent à s’amuser.

Ils se mettent à danser,
Tourbillons élancés.
Sur les photos floutées,
Rien n’a vraiment changé.

Facebooktwitter