Je veux me poser!

Tes lunettes-écran que tu remontais d’une phalange experte.

Tes chausses que tu faisais traîner et tes genoux articulés donnaient à ta démarche un air échassier.

Des tatouages qui poussaient parce que bien arrosés.

Assis à la cuisine, ta pogne costaude faisant tourbillonner ton café. Posé!

Toute l’assurance d’un petit homme égaré!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de compléter le CAPTCHA. Vous devez recopier les chiffres dans le champs de saisie. S'il y des cases avec des dés, il faut les compter et saisir le résultat.