Au fil des saisons, 2!

Les cèpes, toi, c’est non!

L’automne est arrivé,
Je te traîne aux champignons.
Tu t’embarques, à côté.
Mais là, vraiment sans passion!

Même si le soleil est droit,
Tu sembles te les geler.
Tu marches, derrière moi.
Tu ne vas rien regarder!

Si c’est tout l’effet
Que te font mes bois,
J’arrête, désolé.
On marchera en bas!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de compléter le CAPTCHA. Vous devez recopier les chiffres dans le champs de saisie. S'il y des cases avec des dés, il faut les compter et saisir le résultat.