Aux amis de Pierre!


Il n’y a pas que moi
Qui m’occupais de toi.
Il n’y a pas que moi
Qui me battais pour toi!

Dans ce combat sacré,
Je ramais, comme un pied.
Mais d’autres combattaient,
Je ne l’ai su, qu’après.

Il y en a d’autres, encore,
Qui pensaient fort à toi.
Tu étais un trésor
Pour d’autres petits gars.

Ils ne sont pas nombreux
Et je peux les citer.
Si je leur parle de tes yeux,
Eux, ils les voient briller!

Eux, aussi, ont morflé
Et sont privés de toi.
Je sais qu’on t’a aimé,
Ça me gonfle de joie!

Oh, eux, ils t’aiment encore
Et, je l’entends de là.
Ils t’aiment encore très fort
Et se mêlent à ma voix!

Avec : « Toi pour nous tous
Et nous tous pour toi! »,
A tes potes, entre tous,
A ceux qui t’aiment, toi!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de compléter le CAPTCHA. Vous devez recopier les chiffres dans le champs de saisie. S'il y des cases avec des dés, il faut les compter et saisir le résultat.