Tu verras, c’est dur!



Je voudrais porter ta peine,
T’en soulager un moment.
Si je tente pour une semaine,
Que je résiste vraiment?

Dans un sourire en or pur,
Avec tes yeux droit-dedans,
T’as dit : Tu verras, c’est dur!
Merci de m’aimer vraiment.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de compléter le CAPTCHA. Vous devez recopier les chiffres dans le champs de saisie. S'il y des cases avec des dés, il faut les compter et saisir le résultat.