Le blues de Pierre!



Des fois, j’ai le blues de Pierre,
Une angoisse carabinée.
Et, comme je suis de travers,
Ça ne veut pas me lâcher.

Il semblerait que nos affaires
Se soient un peu mélangées,
Depuis que le cœur de Pierre
A laissé mon cœur entrer!

Des fois, j’ai le blues de Pierre,
Une angoisse carabinée.
Et, horreur de cimetière,
Je suis comme contaminé.

Il semblerait que tes chimères
M’aient, moi aussi, affecté.
Oh, comme j’en ai rien à faire.
Moi, je reste à tes côtés.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de compléter le CAPTCHA. Vous devez recopier les chiffres dans le champs de saisie. S'il y des cases avec des dés, il faut les compter et saisir le résultat.