Ta Présence!

Ta présence,
Quand tu dormais,
C’était celle d’un mammifère
Qu’il fallait laisser récupérer.

Ta présence,
A mes côtés,
C’était celle d’un petit frère
Qu’il fallait, à tout prix, protéger.

Ta présence,
Toutes ces années,
C’était celle du petit Pierre,
Un être que, plus que tout, j’ai aimé!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de compléter le CAPTCHA. Vous devez recopier les chiffres dans le champs de saisie. S'il y des cases avec des dés, il faut les compter et saisir le résultat.