Lettre à ton pote!



Tu sais de qui je parle,
Sans avoir à penser.
Je sais que tu en parles,
Toi aussi, de ton côté.

Nos cœurs saignent, tous deux,
De cette flèche meurtrière
Qui nous rend malheureux
Quand on pense au petit Pierre.

Entre mon cœur, le tien,
Il sait se partager.
Le voilà qui revient,
Tu dois être trop occupé.

Nos cœurs gardent, tous deux,
La belle flèche enchantée
De ces moments heureux,
Seul avec lui, partagés!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de compléter le CAPTCHA. Vous devez recopier les chiffres dans le champs de saisie. S'il y des cases avec des dés, il faut les compter et saisir le résultat.